Ces enregistrements audio sont des lectures de la traduction de Felix Sauvage, qui a été éditée de 1979 à 2016.

Felix Sauvage, enseignant retraité à Pont-Audemer, a traduit « Il poema dell’Uomo-Dio » d’italien en français de 1971 à 1976, et a trouvé le titre – qui a depuis été repris pour toutes les autres traductions de l’Oeuvre de Maria Valtorta – « L’Evangile tel qu’il m’a été révélé ». Le 27 décembre 1976, les éditeurs de Maria Valtorta – Claudia et Emilio Pisani – vinrent à l’hospice « Albatros » de Pont-Audemer, où Felix Sauvage leur remit les manuscrits de son travail bénévole. Il meurt le 16 septembre 1978 à l’âge de 87 ans, avant le début de la parution de sa traduction en décembre 1979.

Depuis mars 2017, c’est désormais la nouvelle traduction d’Yves d’Horrer qui est éditée, et qui remplace celle de Felix Sauvage.

Pour en savoir plus et se procurer les œuvres de Maria Valtorta :

les cahiers de 1943 à 1944

selon l’évangile révélé à Maria Valtorta

Dictées de Jésus sur divers sujets d’ascèse, d’exégèse, de doctrine, incluant des descriptions des scènes évangéliques et du martyre des premiers chrétiens.

Marie-madeleine

selon l’évangile révélé à Maria Valtorta

“ Marie-Madeleine est la plus grande ressuscitée de mon évangile. Elle est ressuscitée de sept morts. Elle est revenue à la Vie. Tu l’as vue pécheresse, puis assoiffée s’approchant de la Source, puis repentie, puis pardonnée, puis aimante, puis penchée avec pitié sur le Corps inerte de son Seigneur, puis servante de ma Mère, qu’elle aime parce que c’est ma Mère, enfin pénitente sur le seuil de son paradis. âmes qui craignez, apprenez, en lisant la vie de Marie-Madeleine, à ne pas avoir peur de moi. âmes qui aimez, apprenez d’elle à aimer avec une séraphique ardeur. âmes qui avez erré, apprenez d’elle la science qui prépare au Ciel. ” (Jésus à Maria Valtorta, le 14 août 1944)

Abonnez-vous à la lettre d’information

et recevez par courriel toute l’actualité du Sentier de la Croix Glorieuse

le sentier de la croix glorieuse

Les Chemins vers Dozulé