08. 9ème apparition. | L’Avenir du Monde révélé à Madeleine Aumont par Jésus-Christ à Dozulé 🇨🇵

Témoignage de Madeleine sur les apparitions du Christ à Dozulé

J.S : Et puis alors ensuite, il vous dit, ça je l’ai répété au prêtre :

« Dites ceci aux personnes qui disent le chapelet avec vous : Hâtez-vous d’annoncer au monde ce que vous avez vu et entendu en mon nom, donnez l’ordre à l’évêché d’annoncer ma loi. »

Alors, comment il a pris ça, le père L’Horset ?

M.A : C’est-à-dire, qu’il n’a rien dit. Je suis allé le voir l’évêque, après, mais bien plus tard. Tout ce qui a été dit, il a toujours pris ça comme il faut.

J.S : Vous savez ce qu’il m’a dit l’abbé L’Horset ?

M.A : Non.

J.S : Eh bien il m’a dit :

A.LH :

« Qu’est-ce que je me suis fait mal voir en disant à l’évêque qu’il fallait que je lui donne des ordres ! »

M.A : Oh ben, ça ne m’étonne pas ! Mais c’est le Christ qui disait ça, aussi ! En effet, donner l’ordre à l’évêché, vous vous rendez compte !

J.S : Oui mais moi je lui ai dit, vous ne savez pas que le Révérend Père Joseph de Sainte-Marie vient d’étudier, à la demande du Pape, ce qu’était un prophète et la voix du prophète n’a rien à voir avec la hiérarchie.

M.A : Oui, vous me l’aviez dit l’autre jour.

J.S : C’est pour ça que le Christ dit ça, parce que le prophète peut donner un ordre même au Pape, de la part du Ciel.

M.A : La preuve, je ne savais pas ça non plus, vous pensez bien, j’étais complètement ignorante de tout.

J.S : Alors donc, chaque vendredi, vous revenez.

M.A : Oui chaque vendredi. Et ça se continue, parce que Monsieur le Curé continue d’exposer le Saint-Sacrement, malgré tout.

J.S : Chaque premier vendredi.

M.A : Oui, chaque premier vendredi, il continue.

J.S : Quand Il dit :

« Souvenez-vous de ma Parole, vous témoignerez à cause de mon Nom. Et vous n’aurez pas besoin de vous exercer pour savoir ce que vous aurez à dire car Je serai avec vous. »

M.A : Oui, eh bien ça c’est la vérité.

J.S : Ça c’est le témoignage à l’église.

M.A : Peut-être, mais c’est quand j’ai été voir l’évêque et figurez-vous que je me suis rappelé de tout le Latin, tout le Latin ! je leur ai redit là-bas. Ben, vous savez ! Parce que j’étais un peu embêtée d’aller là-bas, je me suis dit, s’il me pose des questions, je ne vais même pas savoir quoi dire ! et le Seigneur a répondu, voyez ça. De tout le Latin, je m’en suis souvenu !

J.S : Mais vous l’avez dit plus tard, quand il y a eu un gros texte ?

M.A : Oui mais justement, c’est que je l’ai dit, même plus tard ! Alors vous pensez que je n’aurais pas été capable de répéter ça. Sûr et certain !

J.S : Parce qu’en fait, vous le lui avez dit en Latin et au moment où vous le disiez en Latin, vous compreniez ce que vous disiez ?

M.A : Même pas, je ne comprenais même plus !

J.S : Et lui, il comprenait ce que vous disiez, l’évêque ?

M.A : Ah, je ne sais pas s’il comprenait.

J.S : Qu’est-ce qu’il a fait comme tête quand vous lui avez parlé Latin ?

M.A : Il a été très gentil avec moi, il n’a rien dit.

J.S : Il vous a regardée, quand même ?

M.A : C’est surtout les sœurs et le prêtre qui étaient heureux de voir que je répétais tout en Latin.

J.S : Parce qu’elles étaient présentes dans le bureau de l’évêque ?

M.A : Oui, elles étaient là aussi.

J.S : Donc elles ont été témoins … ?

J.S : Donc elles ont été témoins du Latin que je répétais et que je ne savais même pas ce que ça voulait dire. Il me l’avait dit le prêtre mais, vous savez, je me rappelais plus de tout.

nos dernières vidéos