Apparitions de Jésus-Christ à Dozulé 🇨🇵 | Quinzième apparition (05 avril 1974) : Madeleine Aumont touche les mains du Christ

Le halo de lumière s’est formé à la place de l’ostensoir. Puis je vois Jésus. Il se présente de la façon habituelle, les mains tendues vers moi, comme pour m’accueillir.

Je l’ai admiré longuement : c’est tellement merveilleux. Il me souriait.

Je lui ai dit tout haut :

« Si vous êtes le Christ, pourquoi que je ne vois jamais vos plaies ? »

(Monsieur le Curé m’avait chargée de faire cette demande).

Il continuait à me sourire.

Quelle douceur inexplicable que je ressens à ce moment-là : je ne me sens plus sur terre.

Jésus a levé la main droite sur moi, et il m’a dit :

« La Paix soit avec vous. »

Ensuite Jésus dit :

« Dites ceci à haute voix. »

Jésus a repris sa position habituelle et ne souriait plus.

Je répète ce que Jésus me dit.

Jésus demande :

« Pourquoi ce trouble, pourquoi ces pensées s’élèvent-elles en vous ?

 

Vous, les prêtres, qui avez la charge d’accomplir ce que Je vous demande, est-il plus facile de crier miracle en voyant l’eau jaillir de la montagne que d’entendre la servante du Seigneur prononcer des paroles qu’elle ne connaît pas ?

 

Hommes de peu de foi, souvenez-vous de Ma Parole :

(La voix de Jésus était sévère.)

Ceux qui viendront en Mon Nom parleront des langues inconnues d’eux.

Un moment de silence.

Jésus dit, sans préciser de le répéter :

N’ayez aucun doute, levez-vous, touchez mes mains. »

Je me suis levée. Jésus m’a présenté sa main gauche, puis la droite. J’ai donc pris chaque main dans les deux miennes.

Jésus dit :

« N’ayez plus de doute, un esprit n’a pas de mains, pas de chair. »

Ensuite je suis retournée à genoux devant lui, à ma place.

Jésus m’a dit :

« Dites-leur ceci :

Je l’ai répété tout haut.

« N’ayez plus de doute, c’est bien Jésus Ressuscité que je vois aujourd’hui pour la septième fois. Je viens de Lui toucher les Mains. »

Ensuite, j’ai demandé :

« Seigneur : où faut-il creuser pour avoir de l’eau ? »

Jésus m’a répondu (je l’ai dit tout haut) :

« La Croix Glorieuse élevée sur la Haute Butte, la plus proche de la limite du territoire de Dozulé, à l’endroit exact où se trouve l’arbre de fruits, l’arbre du péché, car la Croix Glorieuse relèvera tout péché.

 

Ses bras doivent se dresser de l’Orient à l’Occident.

 

Chaque bras doit mesurer 123 mètres, et sa hauteur six fois plus.

 

C’est à partir de ces 123 mètres, lieu qu’occupe la Croix, que doivent se mesurer les 100 mètres.

 

Puis faites creuser un bassin de 2 mètres sur 1 m 50 et 1 mètre de profondeur.

 

Faites un enclos. De l’eau en sortira. »

Puis Jésus ajoute :

« Si votre cœur est sec, il y aura peu d’eau et peu seront sauvés. »

Jésus ajoute :

« Vos amici mei estis si feceritis quae ego praecipio vobis.  »

Traduction :
« vous êtes mes amis si vous faites ce que Je vous commande. »

Jésus ajoute :

« Mettez la main gauche sur votre cœur et la droite posée dessus. »

Puis Jésus disparut.

Je suis retournée ainsi à ma place.

Si vous saviez ce que j’étais heureuse ! Pour la première fois depuis que je vois Jésus, j’avais envie de leur crier ma joie.

Je l’ai dit à Monsieur le Curé et à une personne, en sortant de la chapelle : « Jésus est bien vivant ; je lui ai touché ses mains ; ce sont des mains de chair, comme les nôtres ; elles sont tièdes ; c’était merveilleux ! »

Jésus est bien vivant, ressuscité, en chair. J’en pleurais de joie, une joie merveilleuse qui inonde mon esprit.

J’avais envie de chanter. D’ailleurs j’ai demandé que l’on chante le Magnificat, tellement ma joie était grande.

On doit obéir aux prêtres, aux évêques. J’ai ordre de ne rien dire ; c’est cela qui m’a retenue. Autrement, j’aurais voulu crier ma joie à tout le monde, afin de donner la joie de Jésus ressuscité à tous ceux qui doutent.

Apparitions de Jésus-Christ à Dozulé 🇨🇵 | Quinzième apparition (05 avril 1974) : Madeleine Aumont touche les mains du Christ